Évènements a venir

  • PROLONGEMENT  L. CORVALAN
    mer. 12 janv.
    La Plateforme6Bis
    12 janv., 13:00 – 13 janv., 20:00
    La Plateforme6Bis, 6bis Rue Edouard Adam, 76000 Rouen, France
    les 12-13/01/2022 13h-20h
    Partager
 

ACTUALITÉS

Sophie Casaÿs 06 75 74 69 77
 
S ROCCO PRESENTATION_edited.jpg

SOPHIE ROCCO

VERNISSAGE

29/01/2022 : 16H-20H

EXPOSITION 29/01 AU 24/03/2022

  

Sophie Casaÿs 06 75 74 69 77
image.png

Pourquoi Laplateforme6bis?

Sophie Casa¨ys

Né en 2019, L'ESPACE dédié aux arts visuels précède un second ESPACE dédié aux arts sonores : le studio d'enregistrement musical - Accès Digital - au 6 bis de la rue. 


 Laplateforme6bis réunit ainsi à la fois une galerie et un lieu de musique et accompagne des créateurs «d’aujourd’hui».  Les artistes  Tereza Lochmann, Loreto Corvalan, Virginie Rochetti, et sophie Rocco prochainement   nous livrent particulièrement des oeuvres sur papier spécificité du lieu.  Le rapport avec la musique prend la forme de performance, de concert, de mise en musique du lieu d'exposition lorsque le lien entre le plasticien avec la musique est une évidence mais pas une obligation... La plateforme6bis permet alors d'avoir à portée tous les outils de l'enregistrement...  En effet une plateforme se définit "comme un lieu qui  rassemble du matériel et des hommes pour construire ensemble"


Le texte de Georges Perec nous a paru éclairer notre propos lors de la création de la galerie.

"J'aimerais qu'il existe des lieux stables, immobiles, intangibles, intouchés et presque intouchables, immuables, enracinés; des lieux qui seraient des références, des points de départ, des sources : mon pays natal, le berceau de ma famille, la maison où je serais né, l'arbre que j'aurai vu grandir (que mon père aurait planté le jour de ma naissance), le grenier de mon enfance empli de souvenirs intacts...

De tels lieux n'existent pas, et c'est parce qu'ils n'existent pas que l'espace devient question, cesse d'être évidence, cesse d'être approprié. L'espace est un doute : il me faut sans cesse le marquer, le désigner; il n'est jamais à moi, il ne m'est jamais donné, il faut que j'en fasse la conquête.

Mes espaces sont fragiles : le temps va les user, va les détruire : rien ne ressemblera plus à ce qui était, mes souvenirs me trahiront, l'oubli s'infiltrera dans ma mémoire, je regarderai sans les reconnaître quelques photos jaunies aux bords tout cassés. Il n'y aura plus écrit en lettre de porcelaine blanche collées en arc de cercle sur la glace du petit café de la rue Coquillière : « Ici, on consulte le Bottin » et « Casse-croûte à toute heure ».

L'espace fond comme le sable coule entre les doigts. Le temps l'emporte et ne m'en laisse que des lambeaux informes : 


Espèces d’espaces de Georges Perec paru en 1974 aux éditions Galilée

 
IMG_4653_edited_edited_edited.jpg

UNE "ESPÈCE D'ESPACE", À LA RENCONTRE DES ARTS SONORES ET VISUELS. 


UN CROISEMENT DES PUBLICS.

 
20200118_122727.jpg

CEUX QUI FONT VIVRE LE LIEU

Remerciements à : 

Camille Casays, Matthias Gattignon, Maria Pinto, Leonie Pinto, Perrine Rousselet ET bien sûr  à tous les adhérents du lieu et collectionneurs amoureux des arts...